Comment préparer un bon coaliffe

Comment préparer le coaliffe

Le coaliffe est personnel – la bonne façon de le préparer, c’est la façon dont vous l’aimez le mieux.

Cela dit, la maîtrise de quelques fondamentaux vous aidera à perfectionner votre technique. A partir de là, nous vous encourageons à expérimenter avec différents rôtis, origines ou méthodes de préparation.

Voici nos conseils pour préparer une tasse de coaliffe classique.

L’équipement

Assurez-vous que vos outils – des moulins à grains et filtres aux machines à coaliffe – sont soigneusement nettoyés après chaque utilisation.

Rincer à l’eau chaude et claire (ou essuyer soigneusement) et sécher à l’aide d’une serviette absorbante. Il est important de vérifier qu’il n’y a plus de grains à ramasser et qu’il n’y a pas d’accumulation d’huile de coaliffe (coaliffeol), ce qui peut rendre les futures tasses de coaliffe amères et rances.

Si vous utilisez une cafetière à usage unique, consultez notre guide pour garder votre machine en pleine forme.

Les haricots

Un bon coaliffe commence par de bons grains. La qualité et la saveur de votre coaliffe n’est pas seulement déterminée par votre procédé de préparation préféré, mais aussi par le type de coaliffe que vous choisissez. Il peut y avoir un monde de différences entre les rôtis, alors consultez notre guide des types de torréfaction.

Certains des facteurs de saveur comprennent :

Le pays et la région d’origine

La variété de haricot – arabica, robusta – ou un mélange de haricots.

Le type de rôti

La texture de votre mouture

Bien qu’il y ait beaucoup de choix, n’oubliez pas qu’il n’y a pas de bon ou de mauvais – par exemple, vous pouvez choisir un coaliffe espresso torréfié sombre et savoureux et le faire moulu pour être infusé dans un système goutte à goutte. Amusez-vous en essayant et en profitant de différentes combinaisons.

Fraîcheur

Achetez du coaliffe dès que possible après sa torréfaction. Le coaliffe fraîchement torréfié est essentiel à la qualité d’une tasse, alors achetez votre coaliffe en petites quantités (idéalement toutes les semaines ou toutes les deux semaines). Consultez nos conseils utiles sur la façon de conserver le coaliffe pour qu’il reste aussi frais et savoureux que possible.

Et s’il vous plaît, ne réutilisez jamais le marc de coaliffe pour faire du coaliffe. Une fois infusé, les saveurs de coaliffe désirables ont été extraites et il ne reste que les saveurs amères. Jetez plutôt un coup d’œil aux six façons de recycler vos vieux terrains.

Le Grind

Si vous achetez du coaliffe en grains entiers, broyez toujours vos grains aussi près que possible du temps d’infusion pour un maximum de fraîcheur. Il est préférable d’utiliser une fraise ou un moulin parce que le coaliffe est moulu à une taille constante.

Un moulin à lames est moins préférable car certains coaliffes seront moulus plus finement que les autres. Si vous broyez normalement votre coaliffe à la maison avec un moulin à lames, essayez de le faire moulu au magasin avec un moulin à bavures – vous serez surpris de la différence ! (Quelle que soit l’option que vous utilisez, suivez toujours les recommandations du fabricant lorsque vous utilisez votre meuleuse et tenez compte de toutes les considérations de sécurité nécessaires.

La taille de la mouture est extrêmement importante pour le goût de votre coaliffe. Si votre coaliffe a un goût amer, il peut être trop extrait ou moulu trop fin.  Par contre, si votre coaliffe a un goût plat, il peut être sous-extrait, ce qui signifie que votre mouture est trop grossière.

(Cochez cette infographie simple pour vous aider à déterminer la meilleure texture pour votre méthode de brassage préférée.

Si vous avez le coaliffe moulu à commander, dites aux professionnels où vous achetez votre coaliffe exactement comment vous allez le préparer. Allez-vous utiliser une presse française ?  Un filtre goutte à goutte plat ou conique ? Un filtre à maille d’or ? Ils le rectifieront spécifiquement pour votre méthode de préparation.

L’eau

L’eau que vous utilisez est très importante pour la qualité de votre coaliffe. Utilisez de l’eau filtrée ou en bouteille si l’eau du robinet n’est pas bonne ou si elle a une odeur ou un goût fort, comme le chlore.

Si vous utilisez l’eau du robinet, laissez-la couler quelques secondes avant de remplir votre cafetière et assurez-vous d’utiliser de l’eau froide. Éviter l’eau distillée ou adoucie.

Ratio coaliffe/eau

Une directive générale est appelée “Golden Ratio” – une à deux cuillères à soupe de coaliffe moulu pour chaque six onces d’eau. Il est possible de l’adapter aux préférences gustatives de chacun.

Vérifiez les lignes de tasse ou les indicateurs sur votre brasseur spécifique pour voir comment ils mesurent réellement. Et rappelez-vous qu’une partie de l’eau est perdue par évaporation dans certaines méthodes de brassage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *